le blog de la babafamily

28 avril 2012

CA AVANCE UN PEU ....

Coucou les filles,

 

Je viens ce soir, un peu tristounette, vous crier ma rage et mon désespoir...

J'en ai plein la tête... Comme je vous le disai, j'ai repris une activité professionnelle à temps plein pour 3 mois.... J'aurai préféré un temps partiel (entre 50 et 75% temps), mais bon, je n'ai pas eu le choix.....

Eh béh, je peux vous dire que je déguste, sans aucune aide qulconque à la maison, vous rajoutez à ça la number two à qui je manque cruellement et qui ne me lache pas dès que je rentre, qui ne fait plus ces nuits... Et ma number One qui est très très en colère, parce-que je me suis accordée la "fantaisie" de reprendre le travail..... Bou, c'est la grosse déprime....

Bon , heureusement que j'arrive à m'accorder quelques poses tricot, histoire de penser un peu à autre chose et de me couper de ma journée, parce que bonjour les crises d'angoisse que je me tape dans la journée et surtout pendant la nuit...

Donc, voilà le pull pour ma number two, je l'ai tricoté en horizontal mais tout d'un coup jusqu'aux emmanchures, ce qui m'aura évité une couture, il me plaît bien et cette association de couleurs lui ira à ravir !

SAM_2776

Et puis les soirs où j'ai moins la tête qui éclate, ma tunique "aux point compliqués",

SAM_2777

Et pour courroner le tout, le bilan ophtalmique de Mariane est tellement mauvais qu'on doit aller voir un spécialiste sur Toulouse pour avoir un avis chirurgical.....

Pfff, je vais me coucher, c'est trop la déprime !!!!

 

 

 

Posté par babafamily à 20:47 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • oh bin lala....je sais pas essaye de faire une grosse reunion de famille et de mettre tout sur la table...que tout le monde s'exprime....bin oui....cela ne peut pas continuer comme ca...courage ma belle...
    et sympa tes encourts...

    Posté par rachel, 28 avril 2012 à 21:10
  • Pas facile de travailler et d'être maman de 2 charlantes fillettes ! Souffrances et douleurs d'être séparer de tes bouts de chou. Je crois que tu dois faire un travail sur toi même pour éviter cette rupture quotidiennne qui te ronge. Tes filles sont grandes et il faut leur expliquer la raison pour laquelle tu es obligée de travailler, gagner de l'argent pour avoir une vie meilleure, pour elles, l'école et les garderies ou les nounous où on se fait tout plein de copines, de jeux différents de ceux à la maison; Traites-les en gds filles, elles seront plus aptes à comprendre, ce ne sont plus des bébés. Et le soir, qd tu vas les chercher, la joie de se retrouver et de se faire un grand calin. Comme ça, tu culpabiliseras moins et seras détendue.
    C'est ce queveulent les filles avoir : nemamancalme et détendue,et laisse tomber le tricot qui, je te l'ai déjà dit doit être un plaisir et non un concours de rendement.
    Si tu n'as pas tricoté un soir, ce n'est pas un drame,profites-en pour caliner tes enfants et raconte leur belle histoire. Apprends à lacher prise avec ton tricot. Ton épanouissement personnel et ton calme sont plus importants que tes km de tricot. Penses-y.
    Bisous d'une mamie qui-préfère caliner ses tout petits que de tricoter,c'est une telle richesse et un don d'amour.
    Béa

    Posté par beatricote, 28 avril 2012 à 22:33
  • Oh la la ma belle, Rachel et Béatrice ont raison dans leur commentaire. Il faut absolument parler à tes bout'choux et leur expliquer d'une façon détendue que ce n'est pas parce que tu as repris le travail que tu ne les aimes plus, au contraire .. Elles ont besoin d'être rassurées et toi, de ne pas culpabiliser. J'ai connu ça avec mes enfants, surtout avec ma fille. Mais le soir, après le travail, nous commencions toutes les deux à raconter notre journée et au fur et à mesure, les tensions s'apaisaient. Prendre un p'tit moment (1/4 d'heure par exp) pour parler, quand on se retrouve le soir, fait du bien. Bizz

    Posté par Michèle, 30 avril 2012 à 07:12
  • Houlala... moi, je ne peux qu'essayer de t'envoyer plein de bonnes ondes, ça suffira tu crois ?

    Posté par Soize, 30 avril 2012 à 13:17

Poster un commentaire